DOMINIQUE DA CRUZ

Études métaphysiques

LE COMPLEXE DE L'ORACLE

Le complexe de l'oracle - Dominique da Cruz

APERDYNE : Tome-1

Dans un monde qui a largement dépassé l’imaginaire, les paroles de Jésus et la façon dont elles nous sont parvenues, peuvent ne plus trouver leur sens pour bon nombre d’entre nous. Le message de Jésus doit maintenant s’inscrire dans le savoir de l’homme pour convaincre. Celui qu’un état supérieur à notre réalité existe et que Jésus ne nous a pas donné à comprendre par les mots de notre temps. Ces mots qu’il ne nous a pas dits, sont alors ce qu’il manque à notre histoire, ceux d’une nature qu’il faut décrypter, puis écrire. Mais il ne s’agit pas de réinterpréter les écritures, comme cela se fait depuis des siècles. Il s'agit de remettre à plat la question de Dieu et de voir si dans les paroles de Jésus une vérité acceptable par le monde d’aujourd’hui peut trouver sa raison.


Cet ouvrage vous propose de revoir l’idée que l’on peut se faire de Dieu, en se projetant dans des considérations compatibles avec ce qui nous est connu. Ce que Jésus ne nous a pas dit peut alors constituer une nouvelle étape sur le chemin qui mène à la plénitude du croyant ; un éclairage dans la nuit de celui qui doute, ou alors une bonne raison à celui qui a donné à la conscience toutes bonnes raisons.

LE SYNDROME DE DIEU

Le syndrome de dieu - Dominique DA CRUZ

APERDYNE : Tome-2

La question des Dieux interpelle l’humanité depuis qu’elle a pris conscience de cette possibilité. Cela a donné naissance à de nombreuses religions. Mais si un dieu est possible, pourquoi n’existe-t-il pas qu’une religion ? C’est parce que l'au-delà nous est inaccessible et que c’est l'idée qu’on s’en fait qui nous en parle. Mais Dieu n’existe-t-il que par l'idée qu’on s’en fait ? Certains le pensent. En tout cas, c'est ce qui fait que l’on est croyant ou pas. Alors dans cet ouvrage, la question de Dieu est exposée selon différents points de vue. La part est faite au religieux bien sûr, mais également à l'athée et au déiste. Car qui peut dire à qui appartient la vérité sur le sujet ? Si depuis des siècles, la question d’un état supérieur ne fait l’objet d’aucun consensus, c’est bien parce que des positions se défendent par de nombreux aspects. Et l'idée qu’on se fait de Dieu est toujours en grande partie l'héritage des siècles passés, que l’on soit croyant ou pas. Mais aujourd’hui ce qui change, c’est que la science nous a fait découvrir que notre monde évolue et qu’il a eu un commencement. Et cela change la donne, car cela fait évoluer les raisons de croire également. L'existence de Dieu devient ainsi caution au savoir de l’homme. Alors si pour celui qui ne veut pas croire, tout devient plus facile, pour les autres, les choses deviennent plus difficiles que par le passé.


Ce livre invite le lecteur à se faire une idée sur ce qui fait débat depuis des siècles. Propose des arguments nouveaux, ceux de notre temps, ceux du savoir de l’humanité et fait dire à Dieu tout autre chose que ce que l’on croit. Les questions qu’on ne pouvait se poser les siècles passés, transforme alors l’image de Dieu par moins de certitudes et nous obligent à la métaphysique. Mais si cela ne constitue en rien la preuve de Dieu, celle qui nous serait palpable et reproductible, cela peut changer ce que vous croyez de Dieu, par ce qui chemine vers l'expérience irrationnelle et qui donne l'expérience de Dieu. Celle qui ne peut se traduire en termes d'écriture, mais qui vous place au cœur de ce qui ne s’explique pas et qui pourrait bien être notre réalité…

L'ÉCLECTIQUE DU RÉEL

L'éclectique du réel - Dominique DA CRUZ

APERDYNE : Tome-3

La science qui a découvert que notre monde a eu un commencement, tente d’en expliquer l’évolution avec de la théorie du big bang. Cependant, celle-ci nous apprend que la construction de la matière n’a pu se faire qu'à partir de constantes bien précises. On en déduit alors, que l'existence de la vie ne peut être que le résultat d’une conception antérieure à l’apparition du big bang. Pour le croyant tout ceci ne peut être que le fait de Dieu, pour les autres, c'est l’incompréhension la plus totale. En tout cas, si la matière est déterminée dans sa conception, le hasard n’a plus sa place dans l’apparition de la vie. Et les recherches le démontrent, les réglages de l’univers sont tels, que l’émergence de la vie du fait du hasard, est hautement improbable. On comprend alors que c’est l’univers lui-même qui est conçu pour la vie. Et si c’est bien le cas, les choses prennent une tout autre tournure, où l’origine de l’univers part d’une volonté qui est d’arriver à la conscience. Donc s’il est utile de comprendre l’origine de la matière, le pourquoi ne peut plus être éludé et nous oblige à la métaphysique. Celle qui donne la raison de Dieu. Alors, ce qui a conçu la mécanique du monde a-t-il une conscience et une intention, ou bien notre monde est-il juste une finalité qui tant vers la conscience ? Répondre à la question détermine alors notre appartenance à ce qui nous engendre ou pas. Autrement dit, Dieu est-il une intelligence dont nous sommes le résultat, ou bien sommes-nous juste un élément de Dieu ? Pour répondre à la question, l’existence de l’âme devient alors centrale et fait partie de la démonstration nécessaire, car elle donne à notre réalité sa raison. Mais l’âme, peut-elle être démontrée ? Et en quoi peut-elle jouer un rôle dans l’existence de notre monde ? Pour cela, il faut construire une cosmogonie qui ne s’attache plus à démontrer la formation de la matière uniquement, mais y introduire la raison qu'à la matière d’exister également. Cela change alors la forme de notre monde, qui passe d’un continuum physique dans sa globalité, à un compendium transcendantal et décohérent, qui oblige au regard totalement désincarné sur la question. Dans ce livre une exploration est faite alors, où l’âme fait partie intégrante de l’univers, justifiant la voie que prend la force qui fait notre monde.